Andrea Branzi mène simultanément une activité d'architecte, de designer, d'urbaniste et de journaliste, notamment à Modo de 1983 à 1987. Il est l'un des fondateurs de la Domus Academy à Milan. Professeur de design industriel au Politecnico de Milan, il est aussi l'auteur de nombreux livres et essais. A la fin des années soixante, il fut très engagé à Florence dans les luttes étudiantes et fut membre du groupe de design radical Archizoom Associati. Il a créé, depuis, un grand nombre d'objets pour des entreprises comme Alessi, Artemide, Cassina, Poltronova, Vitra et Zanotta. Son travail a été présenté dans des manifestations importantes telles que la Triennale de Milan ou la Biennale de Venise, ainsi que lors d'expositions personnelles dans des galeries ou des musées internationaux. Il a reçu en 1987 une mention spéciale du jury du Compasso d'Oro pour l'ensemble de son oeuvre en tant que designer et théoricien. 

Andrea Branzi a été convié par la Manufacture nationale de Sèvres à créer Louis XXI, porcelaine humaine, un ensemble de coupes, calices et coroles de différentes échelles et d'une rare finesse. Ces huit objets délicats en porcelaine tendre, aux teintes subtiles de la peau, aux courbes légères et ondoyantes composent les trois familles de formes que trois bougeoirs ondulants viennent compléter. Cet ensemble est coédité avec la galerie parisienne Mouvements Modernes. Fidèle à ses réflexions sur l'hybridation et la nature, sur la technologie et la douceur, le créateur italien a conçu Louis XXI, porcelaine humaine, comme un  ensemble dont le caractère organique relève à la fois de formes aux lignes végétales et sensuelles, et de la porcelaine teintée dans la masse. Connu pour sa capacité à donner sens à l'objet dans sa dimension humaine et culturelle, Andrea Branzi, en s'inspirant du vocabulaire traditionnel de la Manufacture, a souhaité inscrire Louis XXI, porcelaine humaine dans la grande tradition de Sèvres : coupe montée ou sur pied, calice pied haut ou corolle pied bas forment un nouvel apparat, une manière contemporaine d'envisager les traditions les plus ancrées.