Le corps, par ailleurs - Nadège Desgenètez

5 Rue Jacques Callot - 75006 Paris
11 octobre 2019 - 26 octobre 2019
Retour

Du 11 au 26 octobre 2019, Mouvements Modernes, présente en plein

coeur de Saint-Germain, en face de La Palette au 5 rue Jacques Callot,

le travail de la franco-australienne, Nadège Desgenétez, Le corps, par

ailleurs.

 

Cette artiste verrier et enseignante, originaire de Normandie a vécu, travaillé

et exposé en Europe, en Amérique du Nord, en Asie et en Australie.

Après avoir reçu de nombreux prix, subventions (Prix d’Honneur de la

Fondation de France), et effectué des résidences en France, au Royaume

Uni, aux États-Unis et en Australie, elle enseigne depuis 2005 à l’atelier

du verre de l’Australian National University de Canberra.

Ses nombreux voyages ont inspiré son oeuvre s’appuyant sur son expérience

de migrante et de créatrice explorant l’idée des connexions aux

lieux, espaces.

 

De son travail sont extraits des références au corps, aux paysages familiers

retranscrits par le processus de soufflage du verre créant ainsi des

formes abstraites et poétiques qui interrogent le contemplateur dans son

propre positionnement dans l’espace, dans le lieux.

Voici ce qu’elle dit du médium à travers lequel elle s’exprime, le verre :

.Quand je considère ma relation au médium qu’est le verre, en particulier

le verre soufflé, je suis pleinement consciente de la connexion physique

qui me lie à mon travail. A la fois physique et mental, le soufflage du verre

exige un engagement envers le présent, une conscience aigu. des limites

et des capacités du corps et des besoins spécifiques du verre en fusion.

Se formant, ou se transformant, en réponse au corps, la matière est façonnée

par le toucher, par le souffle, répondant à chaque mouvement,

dans une séquence qui ne peut être interrompue ou retardée. Les objets

en verre soufflé à la main incarnent le processus par lequel ils sont fabriqués.

Cela permet une connexion inhérente entre le souffleur de verre et

l'objet soufflé, mais aussi entre l'objet, l'endroit où il est fabriqué et le fabricant.

 

Glenn Adamson, historien d’art, Directeur du Museum of Arts and Design

de New York décrit son travail ainsi : .Il serait difficile de ne pas surestimer

ma surprise et mon étonnement lors de ma découverte du travail de

Nadège Desgenétez, [qui] combine la création de formes sensuelles avec

une recherche approfondie de l’iconographie de la femme. Elle utilise

d’une façon impressionnante la matérialité propre du verre pour un effet

suggestif. Ses sculptures reflètent la lumière lorsqu’elles sont polies, mais

avec le sablage cette lumière est capturée, intériorisée, créant ainsi l’impression

de divers états d’esprit, extravertis et introvertis, et tout autant

d’états contrastés du corps, subjectif et objectivé. C’est un travail fascinant

et sophistiqué..

 

Avec cette première exposition personnelle en France, Nadège Desgenétez

exprimera une nouvelle fois la présence du corps et son interrelation

avec le lieu grâce à l’interaction de la matière avec la lumière, la

couleur, l’espace, de même que la forme, la surface et la réflexion de ses

sculptures. La fragmentation, la fluidité et l'immobilité en tant qu'exploration

des relations entre le corps et la fabrication de la sculpture seront

ses fils conducteurs. A travers ses sculptures en verres colorées ou non,

réfléchissantes ou mats mais toujours abstraites et infiniment poétiques,

c’est le corps même du regardeur qu’elle interrogera dans l’espace.

Artistes
Oeuvres